LE RÉGIMENT . LA TROUPE

Sergent Lafarge

Ancien de la Légion Etrangère, re-mobilisé en « 14 », le sergent Lafarge est un homme au tempérament franc et direct. « Bombardé » metteur en scène par son supérieur hiérarchique, il s'acquitte tant bien que mal de sa tâche en essayant de mettre en place la pièce de « Roméo et Juliette », de Shakespeare, au sein du « Théâtre aux armées ». Personnage au caractère bien trempé, mais qui possède une véritable humanité et un respect des hommes, notamment envers ceux qui constituent l' « Armée d'Afrique ».

 

Joué par Stéphane Bénazet - Télécharger son CV

 

 

 

Caporal Maubert

Le caporal Maubert est le rescapé d'une unité de combat anéantie par une succession de bombardements. Miraculé, il n'en garde pas moins un traumatisme sournois qui se manifeste par de ponctuels tremblements, de plus en plus fréquents. Il participe, comme ses camarades, aux répétitions de la pièce du célèbre dramaturge, mais sans réel engouement. Un rien moqueur et parfois désinvolte, il dissimule, en vérité, le caractère d'un individu observateur, non dénué de discernement.


Joué par Renaud Soliveres - Télécharger son CV


 

Soldat Abdelhadi Djemoune :

Tirailleur algérien, Abdelhadi est un homme doué d'une intelligence vive et d'une culture peu commune. Tout en poursuivant le rêve de devenir instituteur à son retour en Algérie, il caresse, également, l'ambition de faire évoluer les mentalités dans le rapport qu'entretient la France avec son pays. Toujours le nez plongé dans les livres, à la moindre occasion, il intrigue ses camarades, conscients d'avoir affaire à un véritable intellectuel. Un « tantinet » réservé, mais dont la parole cingle aussi sûrement qu'un coup de « Mauser » à chacune de ses interventions.

 

Joué par Samir Trabelsi - Télécharger son CV

 

 

Mactar Macodou :

« Marcheur » sénégalais au cœur pur et généreux, Mactar Macodou est la « coqueluche » du sergent Lafarge. Au-delà de sa naïveté, notre tirailleur révèle un personnage d'une simplicité déconcertante. Fidèle et loyal à son engagement envers la France, il obtiendra une promotion pour bons états de service. Il assume pleinement le rôle qui lui est dévolu au sein de la pièce qui doit se jouer. Jovial, toujours prêt à « dépanner », il est aussi très coopératif et s'attire la sympathie du groupe.

 

Joué par David Chenaud - Télécharger son CV

 

 

 

Julie :

Chanteuse au charme indéniable, Julie est une jeune femme issue de la rue parisienne. En tournée sur le front, elle est recrutée par le commandant Lafiole, afin de tenir le rôle de Juliette dans la pièce Shakespearienne. Alors que l'officier n'hésite pas à courtiser la demoiselle, un des soldats de la troupe, plus chanceux, s'attire les bonnes grâces de la jeune personne à la gouaille bien affirmée.

 

Jouée par Anaïs Levasseur - Télécharger son CV

 

 

 

 

L’infirmière Eléonore :

L’infirmière Eléonore est une femme d’une grande douceur. Dotée d’une véritable compassion pour le soldat en souffrance, elle est habile au réconfort et rend une multitude de petits services à l’équipe du sergent Lafarge. Ce dernier, d’ailleurs, semble séduit par la jeune femme et tente de se rapprocher d’elle. Eléonore suit de très près les comportements dépressifs des soldats du front et s’intéresse tout particulièrement au symptôme du «  shell shock  ». Thèse du Docteur Myers sur les états traumatiques qui affectent de plus en plus les hommes sur le front. Femme de «  cœur  ».


Jouée par Leïla Deaux - Télécharger son CV

 

 

Yaouen le Quéménec :

Breton d’origine, cet artilleur du «  RAC  », au caractère méfiant, n’est pas très enthousiaste à l’idée de participer au montage de la pièce de théâtre. Homme aux idées reçues, il est en bute avec Abdelhadi Djemoune, et pour cause, tout semble les séparer. La fin du spectacle nous prouvera le contraire  : «  La merde est un excellent mortier pour sceller les amitiés  !  » Un peu violent dans ses paroles comme dans ses actes, il se passionne pour tout ce qui a trait à la mécanique, et sait en partager tous les secrets.

 

Joué par Théo Frilet - Télécharger son CV

 



Soldat Ngyen :

Tonkinois affecté au service de ravitaillement de l’armée, Ngyen est un pur extrait de la main d’œuvre, corvéable à souhait, si présente dans l’armée française lors de la Première Guerre Mondiale. Il assure, ici, le rôle de cuisinier de la troupe, mais aussi celui d’acteur dans la pièce de Shakespeare. Peu «  causant  », il n’en oublie pas pour autant ses origines et n’hésite pas à en dévoiler les aspects quand l’occasion se présente. Discret, il a du mal à s’identifier à tout ce remue-ménage qu’il est obligé de subir, malgré lui.

Joué par Laurent Deve - Télécharger son CV

 



Soldat Favier :

Musicien de la «  clique  ». Bien qu’éprouvé au feu, il a la nostalgie des régiments de «  14  » et «  15  », lesquels montaient à l’assaut, fanfare en tête. Son expérience de musicien de «  balluche  » en fera un compagnon précieux pour illustrer musicalement les différents tableaux pendant les répétitions de la fameuse pièce. Il demeure un individu au caractère plutôt affable et à l’esprit participatif.

Joué par Émilien Mauger - Télécharger son CV



 

Soldat Grapouille :

Tambour du «  3ème de ligne  », le soldat Grapouille est doté d’un tempérament bon enfant qui en fait un camarade adéquat au sein du «  Théâtre aux Armées  ». Bon musicien, il s’y entend pour rythmer les temps forts illustrant les différentes scènes interprétées. Il redouble d’effort quand il s’agit d’adopter le rôle d’un «  Roméo  » de substitution.

 

Joué par Sylvain Fabre - Télécharger son CV

 

 

 

 

 

Lieutenant Otto Von Herckman :

«  Junker » prussien. Pilote abattu derrière les lignes françaises. C’est en tant que prisonnier de guerre qu’il se verra confier, la tâche ardue, d’assistant du metteur en scène et pianiste accompagnateur. En bon aristocrate allemand, il se fait un point d’honneur à parfaitement exécuter ce travail. Il s’avère aussi un homme plein de lucidité.

Joué par Jean-Pierre Poisson - Télécharger son CV






Soldat Alberti :

Italien de souche, issu de la première vague d’émigration à Paris, le soldat Alberti intégrera l’équipe en endossant le rôle de «  Roméo  ». C’est ainsi qu’il tombera amoureux de «  Juliette  », alias Julie. Guitariste à ses heures, il se confectionne un instrument à partir de bidon de ferraille trouvé, là. Parfois maladroit, il sait reconnaître ses torts et n’hésite pas à trouver le chemin de la réconciliation quand il le faut. D’un caractère «  grande gueule  » tout de même.

 

Joué par Côme Thieulin - Télécharger son CV

 

 

 

Soldat Augustin :

Soldat du Génie militaire, Augustin met ses compétences de menuisier au service du projet du sergent Lafarge. C’est donc lui qui s’évertue à construire la scène de nos comédiens / soldats avec le matériel, de «  bric  » et de «  broc  » mis à sa disposition. C’est un brave garçon qui ne brille pas d’une intelligence excessive, mais qui fait preuve de pragmatisme.

 

Joué par Yann L'Hénoret - Télécharger son CV

 

 

 

 

 

Commandant Lafiole :

Officier incorporé sur le «  tard  », ce qui lui attire les soupçons d’être un «  planqué  ». Le commandant Lafiole profite de sa situation pour courtiser Julie, qu’il a recrutée, en vue de la pièce de théâtre qu’il souhaite voir se produire. Il n’obtiendra pas satisfaction auprès de la jeune femme qui lui préfèrera le soldat Alberti.

 

Joué par Yves Lecat - Télécharger son CV